Carmelle Bujold
En janvier 2014, suite à une série de difficultés, de pertes, de deuils, je vois dans le journal une petite annonce qui me surprend, jamais lu auparavant, » Les amis de la poésie de Longueuil » je suis depuis plusieurs mois dans un état lamentable, même suivis par un thérapeute depuis plusieurs mois, je me bats jour après jour seule, cette petite annonce me fascine. J’ai toujours aimé écrire, mais là c’est autre chose. Je téléphone à la présidente Mme. Rose Lévesque, elle m’informe de leur association et m’invite à venir à leur soirée mensuelle le mercredi, je ne sortais plus. J’ai pris mon courage et je m’y suis rendu, j’ai écouté la poésie, je me sentais revivre avec ces gens sympathiques. Le mois suivant, j’ai commencé moi aussi à lire mes poèmes avec beaucoup d’humilité, je ne me sentais pas vraiment une vraie poète. Mais ils m’ont accueillie avec chaleur et empathie. Ma confiance en moi est revenue petit à petit. Je suis devenue une bonne amie de Mme. Lévesque et autres auteurs qui ont écrit de très beaux livres de poésie. Trois ans après, je les remercie de m’avoir donné ma chance de m’en sortir, l’écriture a été pour moi une vraie thérapie. Je remercie aussi Sylvie Petit Pas pour ses livres et jeux de cartes qui me guident chaque jour, une grande dame à mes yeux. Merci d’avoir la chance de raconter ma belle histoire, merci pour ce concours très intéressant, bonne semaine.

Témoignage

Leave a Reply